Quels sont les risques d’amende en trottinette électrique ?

L’amende en trottinette électrique s’applique bel et bien depuis son entrée dans le Code de la route en 2019. Il existe de nombreuses contraventions plus ou moins strictes applicables à toutes les personnes qui ne suivent pas les règles d’utilisation de ces engins. Découvrez ci-dessous les principales amendes en trottinette électrique que vous risquez de payer en cas de manquement à ces règles.

Trottinette électrique : amende de 4e classe pour absence de déclaration

Tout d’abord, avant d’entrer dans les détails, sachez qu’il existe deux catégories de trottinettes électriques : celles qui sont homologuées (conformes aux normes de l’Union européenne) et celles qui ne le sont pas. Les trottinettes homologuées n’ont le droit de rouler qu’à une vitesse maximale de 25 km/h. Et pour obtenir cette homologation, tout engin motorisé doit être déclaré et avoir un Numéro d’Identifiant Unique (NIU) auprès du Ministère de l’Intérieur. Alors, si votre trottinette électrique n’a pas encore été déclarée, vous risquerez une amende en trottinette électrique nommée de 4e classe, qui peut atteindre jusqu’à 750 euros.

Trottinette électrique : Amende forfaitaire plus mise en fourrière pour mauvais stationnement

Toutes les trottinettes électriques homologuées ou non qui se effectuent un mauvais stationnement et gênent la circulation des utilisateurs des voies publiques, peuvent être mises en fourrière. Pour récupérer votre trottinette électrique mise en fourrière, vous devez payer une amende en trottinette électrique, laquelle est établie forfaitairement. De plus, on a déjà commencé à verbaliser les trottinettes appelées en libre-service. Les utilisateurs de celles-ci doivent payer une contravention de 35 euros pour chaque engin surpris en train de stationner au mauvais endroit, après constat de ce non-respect du code de la route. De même, les contrôleurs peuvent vous sanctionner s’ils vous trouvent garé sur les trottoirs, et ils pourront vous demander une amende s’élevant aux environs de 90 euros.

La circulation en trottinette électrique sur les voies publiques est interdite

Vous risquerez de payer une amende en trottinette électrique de 135 euros maximum, si vous êtes surpris entrain de circuler sur les voiries publiques. D’après la réglementation basée sur le Code pénal et le Code de la route, il est interdit à tous les usagers d’une trottinette de rouler sur les différentes rues publiques, surtout les voies de circulation, les trottoirs, les espaces naturels… Vous êtes donc sujet à une amende si jamais vous contestez cette règle, alors faites toujours attention. Par exemple à Paris, la mairie à indiqué que tout usager d’une trottinette qui roule sur les passages des piétons risque une contravention pouvant atteindre 135 €. Néanmoins, vous pouvez rouler à bord de votre trottinette sur des pistes conçues spécialement pour ces engins motorisés comme une voirie privée, des parcours ou encore des terrains à caractère sportif.

Comment conduire une trottinette électrique? Quelques conseils avant de démarrer
Faut-il forcément habiter en ville pour rouler en trottinette électrique ?